Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Groupe Scolaire l'EspéranceÉtablissement catholique d'enseignement sous contrat d'association avec l'ÉtatGroupe Scolaire l'Espérance à Aulnay sous Bois
menu

Un peu d'histoire

La fondation

Fondée au début des années 1900 par Mlle SARIE, l’institution Jeanne Hachette, située 17 rue Camille Pelletan est un pensionnat de jeunes filles. À la même époque, l'Abbé PHILLY crée au 35 rue Anatole France un pensionnat de garçons, l’institution Duguesclin. En 1924, l’institution Jeanne Hachette est rachetée par Mlle MAES à Mlle SARIE. En 1937, neuf élèves sont reçues au baccalauréat et quinze au brevet.

En 1938, Mlle MAES prend contact avec les soeurs de la Providence de Rouen à Mesnil Esnard, elle prend le voile en 1942 sous le nom de Soeur Saint Thomas d’Aquin. En 1945 et 1958, l’établissement fait l’acquisition de terrains pour s’agrandir et construire un nouveau bâtiment en 1965. Il y avait alors 650 élèves.

Le rapprochement

En 1970, les parents d’élèves appellent de leur voeu le rapprochement des deux établissements pour permettre aux garçons de poursuivre leur scolarité à Jeanne Hachette. En 1974, sous la direction de Soeur Cécile Marie, deux garçons intègrent le lycée Jeanne Hachette, qui devient mixte. Pour les accueillir et développer le lycée, les classes primaires de Jeanne Hachette sont transplantées sur Ste Agnès à Sevran et au Protectorat St Joseph.

1985, année de la fusion de Jeanne Hachette et de Duguesclin. Le groupe s’appelle désormais l’ESPÉRANCE.

Le développement

En 1989, Mlle Martine ROSSIGNOL prend la direction de l’établissement avec pour mission de fédérer les équipes, reconstruire de nouveaux locaux pour le lycée, redresser les résultats dans l’esprit de N. Barré afin de « permettre à chacun de développer son génie propre ».

1993 est l’année de la création de la filière linguistique, et 1994 celle de la première mention TB au baccalauréat, précisément au bac D, obtenue par Dominique Lecas. De décembre 1994 à septembre 1995, a lieu la construction du nouveau lycée, inauguré en mai 1996 par Soeur Marie Paule.

En 1999, pour la première fois, trois élèves sont présentés au concours général, 19 élèves de première sont présentés au Preliminary English test de Cambridge et en 2000 tous obtiennent le First Certificate in English.

Bérengère Leguin obtient en 2000 le prix de la vocation technique et scientifique des filles, suivie en 2003 par Caroline Maillochon et de nombreuses autres jeunes filles depuis.

L’inauguration du CDI St Exupéry au lycée a lieu en mars 2001. C’est la pose de la première pierre de l’extension du collège en décembre 2004 ouvert en septembre 2005, bâtiment dédié à Nicolas Barré dont la chapelle sera consacrée par Monseigneur de Bérranger le 18 mai 2006.

Décembre 2013 a connu le premier coup de pioche pour la nouvelle extension du lycée. Fin octobre 2014, le gros oeuvre est terminé.

Ouvert en septembre 2015, le bâtiment porte le nom de Marguerite LESTOCQ, première maîtresse charitable dans l’école ouverte par Nicolas Barré il y a 352 ans à Sotteville les Rouen.

Septembre 2016 : aprés 27 ans de direction, Melle Martine ROSSIGNOL fait valoir ses droits à la retraite. Elle est remplacée par Monsieur François CHATAIGNER.