Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Groupe Scolaire l'EspéranceÉtablissement catholique d'enseignement sous contrat d'association avec l'ÉtatGroupe Scolaire l'Espérance à Aulnay sous Bois
menu

Une 6è "Français Langue Seconde - FLS"

Que signifie « français langue seconde » ?

On distingue le « français langue maternelle » du « français langue étrangère », celui qu’étudient les jeunes en arrivant en France.

Le « français langue seconde » est la langue de socialisation/scolarisation pour des jeunes souvent nés en France, mais qui conservent leur langue maternelle à la maison. Il existe en primaire, dans l’enseignement public, des structures répondant aux attentes spécifiques de ces jeunes.

Nous n’en sommes pas encore dotés en primaire dans le diocèse de Saint Denis.

Pourquoi une classe FLS à l’Espérance ?

Nous accueillons de plus en plus de jeunes issus de familles allophones, dotés de bonnes capacités de réflexion et de logique, mais qui rencontrent des difficultés à comprendre certaines consignes (un même mot n’a pas le même sens suivant la matière dans laquelle il est utilisé), trouver le bon terme pour exprimer son idée.

Une classe « fermée » pour des jeunes en difficultés ?

Non, cette classe vise le français des disciplines, renforcer, développer des compétences culturelles (pour maîtriser les codes sociaux, moraux). Apporter ce « plus » qui a fait défaut en primaire et qui handicape compréhension et expression.

Ces jeunes, à l’issue du cycle d’adaptation, sont en 5e indifférenciée.

Quelles différences avec les autres classes ?

Une équipe de professeurs volontaires, sensibilisés et conseillés par une formatrice du CASNAV de l’académie de Créteil. Ces collégiens bénéficieront d’un renforcement en français :

  • Développer le goût de la lecture en choisissant des textes adaptés, de plus en plus complexes,
  • Enrichir le vocabulaire : créer son dictionnaire avec les mots de l’école (ex. verbes des consignes),
  • Favoriser l’interdisciplinarité (reprendre des notions de grammaire en mathématiques) un accompagnement dans la réalisation du travail personnel.

Entre jeunes, développer l’entraide : faire expliquer par d’autres qui deviennent des "experts".